Passport please…

EtampesAvez-vous déjà fait étamper votre passeport 8 fois en un avant-midi? Pour y arriver c’est assez simple, il faut simplement prendre l’autobus de Brunei à Kota Kinabalu, en Malaisie.

Mosquée Sultan Omar Ali Saifuddin, Brunei

Mosquée Sultan Omar Ali Saifuddin, Brunei

Brunei, un petit pays ou plutôt un petit sultanat, a déjà été un immense royaume qui contrôlait l’île de Bornéo et même une partie des Philippines. Mais avec les années, les sultans de Brunei ont perdu du territoire, tout particulièrement au profit du rajah blanc et fin stratège, James Brooke.

L’histoire de Brooke commence quand, avec l’argent d’un héritage, il décide de s’acheter un ancien bateau de guerre anglais, puis de partir à l’aventure. Cette aventure l’a conduit sur la rivière Sarawak jusqu’à Kuching où, une fois arrivé, il a réglé pour le sultan quelques rébellions de tribus de chasseurs de têtes en échange d’un lopin de terre. Par contre, lorsque les chasseurs de tête s’étaient finalement calmés, probablement influencés par les canons de Brooke, le sultan avait changé d’idée et ne voulait plus honorer l’entente. Alors Brooke a simplement retourné ses canons vers le sultan qui fut contraint de céder un territoire, probablement légèrement plus vaste, au nouveau rajah blanc. C’est ainsi que pendant 3 générations de Brooke ils se sont créés un pays privé, Sarawak. La dernière annexion de Charles Brooke fut Limbang, en 1890, qui cette fois poussa l’audace jusqu’à scinder en deux ce qui restait de Brunei.

Source: Wikitravel

Source: Wikitravel

Par contre, l’histoire a finalement sourit au sultan de Brunei en 1929 avec la découverte d’une des plus importantes réserves de pétrole du sud-est asiatique.

Sarawak est finalement devenu l’état de Sarawak en 1963 lors de la formation de la Malaisie et Brunei un très riche sultanat coupé en deux.

Une des frontières entre la Malaisie et Brunei

Une des frontières entre la Malaisie et Brunei

Et puisqu’il y a peu de routes sur Bornéo, il faut donc passer à travers plusieurs frontières y compris un contrôle passeport entre les deux états Malaysiens de Sarawak et Sabah. Surtout n’essayez pas de sauver du temps en oubliant de vous arrêter au contrôle, la sanction pour entrer sans passer l’immigration à Brunei est d’un minimum de 3 mois de prison et d’un minimum de 3 coups de fouet! Il faut donc descendre de l’autobus 8 fois pour se faire marteler le passeport. Heureusement qu’il n’y avait pas de fouille corporelle chaque fois avec gants de latex… Schlaac! 🙂

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur l’histoire…

Carte de la région
http://en.wikipedia.org/wiki/Brunei
http://en.wikipedia.org/wiki/Sarawak
http://en.wikipedia.org/wiki/James_Brooke

7 avis sur « Passport please… »

  1. j’adore vous lire et apprendre!!!!Mon fils David Olivier est en Indo et surfe et sa prochaine destination est la Malaisie. Je lui transfère votre courriel.

  2. Ne perdez surtout jamais ces passeports qui seront chargés de souvenirs et d’histoire! Votre sujet donne le goût de s’informer plus à fond sur ces pays. Vive les cours d’histoire hors-école!! Et merci de nous les donner!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s